Dispositifs en chantier

Vous trouverez ici des propositions d'explorations en vue de construire un dispositif d'art thérapie. Il s'agit d'explorer, de proposer, de réfléchir, de détourner les outils, les nouveaux médias...

Chaque proposition n'est donc qu'un vaste chantier qui se construit au fur et à mesure que les différents rédacteurs du blog ajoutent leurs idées.

 


Utiliser la vidéo en art thérapie

Notre réflexion essaie de trouver des pistes d'ultilisation de la vidéo en art thérapie sans que la technique soit un frein. Nous pouvons ainsi réfléchir aux "contraintes" données pour utiliser la caméra et le montage pour limiter les possibles et le risque d'éparpillement. Réfléchir aussi au type d'outil, de caméra, de logiciel, réfléchir au public, au vecteur, au dispositif proposé... Voici donc une sorte de brainstorming d'idées :

 

  • Chaque participant est invité à filmer environ 20mn (extérieur, objets, ...). Possible d'intégrer une autre proposition du type : filmer les choses qui vous attire en ville, ou les couleurs, les matières ... Ensuite chaque participant choisit une musique (qu'il a pu amener) et le film est réduit à la durée de cette musique, donc un accéléré important. Visionage puis... travail d'expression par le mouvement devant le film ? écriture..?
  • Prendre ce film et le mettre en fond d'écran sur photobooth. "S'incruster" dans la vidéo et jouer avec cela, filmer cette 2eme couche !
  • Mettre sa musique préférée dans ses oreilles. Avec son portable, prendre en photo "ce qui éveille" dans la ville. Prendre en photo "ce qui résiste". collecter aussi les sons, les bruits. visionner puis écrire..?
  • Atelier transgénérationnel, voire en institution. Petits enfants et grands parents filment leur quotidien et échangent. Les grands parents en institution avec une caméra pour filmer leur quotidien...

 

 

 

Détourner les outils des nouveaux médias

Il s'agit ici de réfléchir à la manière de "détourner" les logiciels comme Facebook ou Skype, ou des outils comme le téléphone portable, dans l'objectif de les rendre "objets malléables", les utiliser comme outil de création dans un groupe en session d'art thérapie, pour être auteur et sujet.